Le pare-brise est la vitre qui protège le conducteur et les passagers de la pluie, de la neige, du vent ainsi que de la poussière, des différents particules et insectes qu’il amène avec lui. Il garantit une meilleure visibilité et peut être déterminant en cas d’accident. En d’autres termes, le pare-brise est un élément clé de votre voiture. Il faudra alors faire un choix judicieux lorsque vous devez le remplacer. Nous vous présentons donc ici quelques conseils pour ce faire.

Normes de sécurité des parebrises

En fait, le pare-brise doit répondre à certaines normes afin qu’il puisse assurer convenablement son rôle protecteur lors d’un accident. C’est notamment le cas du DOT qui émane du département du transport américain et la norme OEM qui provient du fabricant d’équipement d’origine.

Lors d’un accident, le pare-brise joue plusieurs rôles. Tout d’abord, il permet de maintenir le conducteur et les passagers au sein de l’habitacle. Ensuite, lorsque la voiture effectue plusieurs tours complets sur le côté, cette vitre frontale permet d’empêcher que le toit ne s’enfonce. Et enfin, le pare-brise contribue également au bon déclenchement des air-bags.

Les pare-brise certifiés OEM et DOT sont des équipements ayant été soumis à des tests. Ces tests permettent de garantir qu’ils peuvent assurer convenablement ces 3 rôles. Ainsi, assurez-vous de bien choisir le revendeur lors de l’achat. C’est par exemple le cas de www.monparebrise.com le leader du pare-brise pour toutes marques de véhicules.

Le pare-brise doit avoir une transmission lumineuse optimale

La visibilité est un élément important en matière de conduite de véhicule. Lorsqu’elle est faible, cela peut faire augmenter énormément les risques d’accident. En matière de pare-brise, la transmission lumineuse minimale est de 70 %. Pour rappel, en matière de vitrage de voiture, la transmission lumineuse est le rapport entre le flux lumineux entrant dans l’habitacle et le flux total reçu sur le vitrage. En d’autres termes, le pare-brise ne doit stopper qu’une petite partie du flux lumineux provenant de l’extérieur. Dans le cas contraire, la visibilité risquerait de baisser fortement.

Il faudra alors souligner deux éléments. Tout d’abord, l’utilisation de vitre transparente et teintée est tout à fait possible du moment qu’il offre une transmission lumineuse minimale de 70 %. En effet, l’utilisation d’une vitre teintée présente différents avantages : protection de la peau et des yeux contre le soleil, discrétion, fraîcheur, esthétique soignée… Attendez-vous tout de même à une amende de 135 euros dans la mesure où la transmission lumineuse se situe en dessous de 70 %.

Ensuite, il faut savoir que l’obligation d’avoir une transmission lumineuse supérieure ou égale à 70 % ne s’applique qu’à la zone du pare-brise au niveau duquel se trouve le conducteur. La partie du passager n’est donc pas concernée et peut tout à fait être inférieure à 70 %.

Les parebrises dotés de certaines spécificités

Il faut savoir que le pare-brise peut avoir certaines fonctionnalités très pratiques pouvant influencer votre choix lors de l’achat.

Le pare-brise athermique

Outre les parebrises teintés, il existe également des modèles de pare-brise dits athermiques. Dotées de particules d’argent, ces vitres peuvent réduire jusqu’à 50 % de la chaleur dans l’habitacle, lorsque la voiture est exposée au soleil. Cela vous évitera d’utiliser à fond le climatiseur de votre voiture.

Le pare-brise avec détecteur de goutte de pluie

Les parebrises avec détecteur de goutte de pluie sont des technologies très astucieuses. Ce détecteur permet d’activer automatiquement l’essuie-glace dès lors que la pluie commence à tomber. Et bien évidemment, lorsque la pluie s’arrête, l’essuie-glace va également cesser de fonctionner. À l’instar du pare-brise athermique, le pare-brise avec détecteur de goutte de pluie vous permettra de faire quelques économies sur l’utilisation de la batterie.

Le pare-brise chauffant

Pour résoudre les soucis liés aux givres et buées durant l’hiver, il existe également des parebrises chauffants. Le fait est que ces givres et buées contribuent énormément à limiter le champ de vision du conducteur. Or, à côté de la neige et des verglas, le champ de vision limité figure parmi les éléments faisant accroitre les risques d’accident durant la saison hivernale. L’utilisation d’un pare-brise chauffant peut donc améliorer considérablement la visibilité du conducteur et de ce fait, limiter les risques d’accidents graves.

Le pare-brise insonorisé

Au cours de vos trajets, dans les embouteillages et même jusque dans les parkings, vous ne serez jamais à l’abri des pollutions sonores. Pour remédier à cela, vous pouvez utiliser un pare-brise insonorisé qui filtrera les bruits provenant de l’extérieur.

Catégories : conseilsvoitures